A.CHAL nous met le feu avec On Gaz

A.CHAL, aka Alejandro Chal est le genre d’artiste multiculturel que j’apprécie, ami lecteur. Après 1 EP et 1 LP, il revient avec une mixtape qui te consumera à feu doux : On Gaz.


Né au Pérou et élevé aux US, A.CHAL est l’exemple type d’un jeune artiste musical d’aujourd’hui avec plusieurs cordes à son arc comme la production, l’écriture, le chant, le rap et la composition.

Je viens de te dire ça et, j’en suis sûr qu’tu penses aux péruviens de la station RER d’Auber qui jouent leur folklore local à la flûte de Pan… Là mon ami bukowskien, tu te méprends.


Plutôt Hip-hop / RNB, il aime qualifier son style musical de Soul, ce que j’approuve et reconnais chez ce dernier. Ici, tu auras l’occasion de te plonger dans un univers à la fois très éthéré, trippant et sombre musicalement. Avec des effets de dub, des sons aériens, des lignes de basse solides et une voix douce et apaisante, telle celle d’un chaman qui soigne tes maux de l’esprit. Le tout est très flyant, hypnotique…


Il chante dans ce disque les conséquences de sa notoriété débutante et fait face aux défis actuels de l’adulescence. J’aime beaucoup « To The Light » qui résonne comme un prière de Gospel péruvien, où A.CHAL aborde ses désirs d’avenirs plus spirituels que financiers. Grandir et s’élever, atteindre la lumière pour devenir un être rayonnant de bonheur.

J’aime aussi « Perdoname », un titre de redemption amoureuse, calme et délicate, sensuelle. Elle fait écho à Past Chick, tout aussi sensuelle, mais plus égotrip. Complexe d’infériorité ou de supériorité, à toi de choisir, ami lecteur.

Enfin, « Love N Henessy » est un titre qui me plaît bien avec son rythme reggae et sa manière de meler cognac et femme, deux choses qui se marient bien, mais aux gueules de bois monumentales.

Voici l’album en écoute, je te le conseille :

Et découvrir le clip de « To The Light » :

Bisous la fami!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.