Covers des Cavernes, EP2 : « Smells Like Teen Spirit » by Shaka Ponk.

L’été est là, la canicule est de retour, la grève des transports également. Ah et le Covid aussi. Bref, au milieu de ces mauvaises nouvelles, il en fallait bien une bonne : l’épisode 2 des Covers des Cavernes est arrivé, tout frais ! Comme promis, et si le principe vous plait (oui attention, je vois si vous me lisez ou non hein…), je vous en pondrai un par mois. Alors avant que tous les glaciers ne fondent, que les mers montent et inondent les terres, que les dictateurs se foutent sur la gueule, il est temps d’écouter du bon son tout droit sorti de ma playlist des meilleures reprises !

Kurt Cobain

« Here we are now, entertain us. »

Au début des années 90, à Aberdeen dans l’Etat de Washington, un jeune blondinet à la coupe approximative et à l’hygiène négligée, allume une cigarette et prend sa guitare.

Fa – Si bémol – La bémol – Ré bémol.

Voilà ce qu’il joue en boucle, jusqu’à l’obsession. Des accords tellement simples que moi, qui suis un bien piètre musicien, je peux les jouer sans regarder mes doigts ni même tirer la langue (ceux qui savent, savent). Cette mélodie, jouée par Kurt Cobain, deviendra Smells Like Teen Spirit, le premier single de Nevermind. La chanson emblématique qui allait faire de Nirvana, le groupe légendaire qu’il est encore et toujours.

Si la musique est simple, les paroles elles, sont pour le moins alambiquées. Certains y voient un hymne révolutionnaire adolescent, d’autres encore une dénonciation de la mentalité conformiste des masses. Il est vrai qu’il est difficile de certifier quel sens a voulu donner Cobain à cette chanson que tout le monde a fredonnée à un moment ou à un autre de sa vie. Celui qui s’approche sans doute le plus de la vérité est Dave Grohl, le batteur de Nirvana à l’époque : « en voyant Kurt écrire les paroles d’une chanson cinq minutes avant qu’il ne la chante pour la première fois, et parfois dans un état lamentable, vous avez un peu de mal à croire que cette chanson a beaucoup à dire au sujet de quoi que ce soit. » Explication de texte limpide.

Carnet de Kurt Cobain
Carnet de Kurt Cobain

« A mulatto, an albino, a mosquito, my libido. »

Alors évidemment, Smells Like Teen Spirit a été reprise de nombreuses fois et dans des styles bien différents. On peut citer en vrac Paul Anka, Tori Amos, Patti Smith, ou encore Jay-Z. Mais le cover qui me fout les poils est celui du groupe français Shaka Ponk. La voix angélique de Sam, celle de Frah qui s’additionne à la perfection, la réorchestration qui donne au titre un côté mystique, et les chœurs qui s’élèvent pour aller effleurer le ciel et tenter d’atteindre le regretté Kurt Cobain. Je ne sais pas s’il peut entendre ce qu’est devenu son tube, en tout cas je le lui souhaite. Mais vous qui êtes encore sur cette chère Terre, écoutez-moi ça et vibrez à fond pendant qu’il est encore temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.