La pépite du jour c’est The mars volta et Graveyard Love

Mars Volta est déjà de retour avec un autre single et un court métrage, « Graveyard Love »

Graveyard Love est un son progressif, electrique et troublant. C’est du roc indé comme je l’aime, intelligent, parfaitement composé et qui te prend aux tripes comme une Pizza Surgelé. Il parle avec force et mélancolie de la domination coloniale américaine à Porto Rico d’ou est originaire le guitariste Omar Rodríguez-López. Je suis pas expert en histoire mais les ricains ont reproduits dans ce pays ce qu’ont fait les Européens dans le leur. D’ailleurs, si vous voulez en savoir plus, la description de la vidéo sur YouTube, comprends une chronologie détaillée de la domination coloniale américaine à Porto Rico, ainsi que des recommandations de lecture bonus. Comme ça, vous écouterez de la bonne musique et en plus vous vous coucherez moins bête. C’est un bon programme pour le weekend, non ?

Le morceau fait suite à la sortie, il y a quelques semaines, de Blacklight Shine, premier morceau du duo depuis leur pause de dix ans (et leur dernier ep en 2008). Est-ce que ça sent le nouvel album ? Pas sur mais ça sent bon quand même.

Et si tu veux regarder le clip, long et beau sur Porto Rico réalisé par Rodríguez-López lui même.

the mars volta

Et si vous voulez suivre les infos du groupe, c’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.