Jack White envoie un bordel bleu avec Fear of the Dawn.

On s’écoute Fear of the dawn de Jack white et on prend son pied.

Jack White ne s’arrête jamais. Il ne s’arrête tellement pas qu’il va sortir deux albums en 2022. Fear of the dawn sera rock tandis que l’autre sera chiant folk. Les deux prendront la suite de Boarding House Reach, sorti il y a quatre ans. Il faut croire que le Covid a accru sa productivité. Il parait même qu’un nouvel album des Raconteurs est également en route. Le titre est un putain de rock avec des guitares qui fuzze de partout. Il y a de la folie, bref, c’est du bon.

Mais pourquoi il y a les cheveux bleus et pourquoi il y a du bleu dans tous les clips de sa carrière solo ?

Et bien j’ai cherché et j’ai trouvé. Jack est obsédé par le chiffre trois depuis son apprentissage en tapisserie alors qu’il avait 15 ans (une histoire de trois agrafes qui tiennent un tout). Depuis, comme les pieds d’un tabouret, les choses vont par trois dans un esprit minimaliste : storytelling, mélodie et rythme. Et dans sa carrière, le rouge, ce sont les white stripes, le jaune, c’est son label Third Man Records et le bleu, c’est sa carrière solo. Ainsi, si tu regardes les clips, tu y verras une dominante de bleu rappelant le blues, la musique de base de tout. Voilà, ça te donne un éclairage à son œuvre et à sa carrière.

Si vous voulez en savoir plus sur cette obsession, je vous conseille le visionnage de cette interview avec Conan O’brien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.