James Blake, Messie underground

James Blake vient de sortir un nouveau single et le doute m’habite, et c’est énorme vu la grande fan de James Blake que je suis.

Si l’album « Playing with Robots into Heaven » sorti en février est parfait pour un petit trip « Le Grand Bleu » avec des copines baleines, le morceau « Thrown around » à l’écoute depuis quelques jours semble, lui, lorgner vers la prise d’ecsta en écoutant la musique anglaise des années 90. James Blake surprend une fois de plus mais est-ce une bonne chose ?. Les avis divergent et dix… je m’égare.

Là où les amateurs de rave et nostalgiques d’euro dance s’emballeront sur ce beat acidulé, quitte même à faire un pogo effréné et se retrouver comme l’artiste sur la pochette du titre, certains premiers fans comme moi, eux, sont obligés d’avouer, presqu’à moitié honteusement, que James, c’était mieux avant. Avant de vouloir rassembler les gens, comme Moby. Avant, quand il était seul et dépressif sous le brouillard de Londres.

Le clip vaut, tout de même, le coup d’être regardé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *