La pépite du jour c’est Pharoahe Monch et YAYO

Ce titre de Pharoahe Monch déboite plus de hanches que toute la filmographie de jacquie et michel

Pharoahe Monch balance un flow rapide, ultra efficace et plus accrocheur qu’un CRS sur un gilet Jaune (2019 l’année des métaphores tu notes). Il y a Lee Stone (pas l’acteur porno, l’autre) à la prod et DJ Boogie Blind ( de The X-Ecutioners) aux scratchs. Le clip parle de drogue de façon, comment dire, explicite mais ça on s’en fout parce que le son est tellement bon putain, il pourrait mettre des photos d’Eric Zemmour, je trouverais ça génial (bon c’est faux mais tu as compris).

Mais c’est pas le soucis. Ce que l’on veut savoir c’est si ce son de la bonne année annonce un album ou pas. Parce que nous on se drogue avec des beats de boom bap.

Pharoahe Monch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.