Les Oscars présentent enfin des excuses à Sacheen Littlefeather

Dans un communiqué, les Oscars ont présenté leurs excuses à Sacheen Littlefeather, suite aux incidents racistes lors de la cérémonie de 1973 quand elle avait remplacé Marlon Brando.

50 ans après avoir été sifflé sur la scène des Oscars pour avoir refusé, au nom de Marlon Brando, un Oscar pour protester contre le traitement par Hollywood des peuples des premières nations. Sacheen Littlefeather a reçu des excuses de la part de l’Académie des arts et des sciences du cinéma et franchement, c’est pas trop tôt.

Ils ont ainsi déclaré : « Les insultes que vous avez subies à cause de cette déclaration étaient déplacées et injustifiées », dit le courrier envoyé en juin par le président de l’époque de l’Académie, David Rubin. « Le fardeau émotionnel que vous avez porté et le coût pour votre propre carrière dans notre industrie sont irréparables ».

« Pendant trop longtemps, le courage dont vous avez fait preuve n’a pas été reconnu. Pour cela, nous vous présentons à la fois nos plus sincères excuses et (nous vous faisons part de) notre sincère admiration ».

Pour rappel, John Wayne avait même voulu la frapper. Imaginer donc, le courage qu’il lui a fallu pour monter sur scène alors.

Son retour ? « Nous, les Indiens, sommes des gens très patients – cela ne fait que cinquante ans ! » a réagi Sacheen Littlefeather, 75 ans aujourd’hui, dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.