Lior Shoov, qui fait l’enfant qu’on ne fait plus

Encore une inconnue du bataillon, encore.
Encore une… mais encore ?
Avec Lior Shoov c’est encore !

Le délicat de la Découverte c’est qu’on sait qu’on peut se tromper.
(Se répéter la phrase une fois ou deux, pour s’en imprégner)

Mais on y va quand même ! Oui !! Allons-y, le mirage ou le miracle quelle différence.

Enfant d’Israël partie sur les routes, Vagabond, tu t’en doutes, les rencontres sont légions.
Elle s’en inspire pour devenir. Elle s’émancipe et entame un processus clownesque qu’elle terminera, de son propre aveu, après trépas. (Répéter vite-vite ses 2 derniers mots).

Je vais vous dire ce qu’elle m’inspire…
En la voyant donné ses « shows », je ne peux m’empêcher de penser à l’enfant qu’on est tous. C’est vrai… Rien n’empêche l’enfant de faire avec son corps les milles et uns truc bizarres, ou de jouer comme il l’entend, surtout pas le regard des autres et le qu’en dira-t-on.
Et la voyant, je me vois, je nous vois… inerte, fade et terne.

Je viens de découvrir ce bout de femme, c’est un pote qui m’en a parlé, et je ne saurais dire si j’écouterais encore ses chansons la semaine prochaine.
Son côté « chanson de vagabond » est, pour moi, une sorte de clin d’œil à son propre parcours. Mais je n’y trouve que peu de « profondeur » esthétique. (P’tain chui salaud là)

Je viens de découvrir ce bout de femme, c’est un pote qui m’en a parlé, et à mon tour je vous en parle parce qu’il est évident qu’on a tous RDV avec Soi Enfant.

« Pour tous ceux-là qui baissent leur tête, pour les enfants qui font la fête
Pour tous ces gens qu’ont oublié que eux aussi ils peuvent chanter »
(Chante de là où tu es)

Je viens de découvrir ce bout de femme dont je ne saurais dire si c’est une artiste de rue passée à la scène ou une énergumène du hasard sortie d’un roman ukrainien, toujours est-il que je l’aime bien. Ce sont des gens comme ça, croisés un moment, quelque part, qui débloque un truc…

On verra dans 10 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.