Montecharge relève le niveau

Montecharge est un gang de Stoner parisien. Non pas qu’on en manque, mais faut avouer que des gaziers de ce calibre, on aimerait bien en rencontrer plus souvent. Leur debut EP est sorti ce mois-ci et c’est du sirop pour les guêpes. Jouissive découverte.

On est souvent déçu quand on demande à un groupe l’histoire qui se cache derrière son patronyme. Je m’abstiendrai donc de le faire avec Montecharge, quatuor de Stoner parisien qui a de toute manière bien plus à apporter à votre confort culturel qu’une bonne anecdote au sujet de son nom de scène. Les petits gars officient dans une branche où la concurrence est rude et ils tirent leur épingle du jeu avec un certain brio. Leur debut EP éponyme, sorti début mars, en est la démonstration par six. Six pistes qui sont autant de petites pépites de fuzz hyper fuzzé, gras comme un loukoum et chargées de feeling. Tantôt chantées, tantôt instrumentales, les compos de Montecharge développent une variété de sensations, ne sombrent jamais dans la complaisance ni dans la redite.

On est dans le même univers que tous les groupes que j’aime, de Texas Chainsaw Dust Lovers à Black Rainbows en passant par Glowsun

Vous voyez le genre ? Je ne vais pas vous citer les pères fondateurs, hein. Si le terme Stoner est parfois utilisé à tort et à travers pour désigner tout et surtout n’importe quoi. Si vous voulez savoir ce qu’est VRAIMENT le Stoner en 2017, un gang comme Montecharge est ce qui pouvait vous arriver de mieux pour vous déniaiser. Alors « En voiture Simone, c’est toi qui conduit, c’est moi qui klaxonne ».

Toutes les infos sur le groupe sont sur leur page facebook : https://www.facebook.com/MontechargeStoner/
montecharge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.