[TEASER] Gagarine : ma cité va décoller

Youri rêve de devenir cosmonaute. Il a 16 ans et habite Ivry-sur-Seine.

Il fut un temps pas si lointain où la banlieue représentait le futur. En 1963, la cité Gagarine d’Ivry est inaugurée par l’astronaute russe en personne : Youri Gagarine, la première personne à avoir effectué un vol dans l’espace, 2 ans plus tôt. Mais la crise de l’emploi, suite notamment aux nombreuses fermetures d’usine, y sonnera le glas d’un avenir radieux. De là à dire que ses habitants seront délaissés par les pouvoirs publics, il n’y a qu’un (petit) pas pour l’Homme.

C’est en rencontrant les habitants de Gagarine que les deux urbanistes Fanny Liatard et Jérémy Trouilh ont eu l’idée de raconter leur histoire, d’abord au travers d’un court-métrage. Le héros c’est toujours Youri, sauf qu’il est adolescent et vit ici. Ils enchaînent avec un projet collectif « La République des Enchanteurs », tourné cette fois dans les quartiers populaires de Nantes.

Puis tout s’accélère : leur joli « Chien bleu » est nommé aux César et on imagine déjà l’étincelle qui mettra le feu aux poudres. C’est l’histoire des lieux, la bonté des autres, la magie d’une topographie désormais engloutie. La vie des banlieues, sans la haine des misérables. Avant que Gagarine ne disparaisse à jamais (la cité fut démolie en 2019), Fanny & Thomas ont pu y tourner leur premier long et retrouver le jeune Youri qui rêve de s’envoler.

On y retrouve Alséni Bathily et l’omniprésente Lyna Khoudri (Papicha, République, le prochain Wes Anderson). C’est le film qui aurait dû propulser Cannes ; on est hypé comme la fusée Ariane.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.