Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série / Youtube, Court métrages par

L’aventure “Turbo Kid” par RKSS. plus “No Tomorrow” le savoureux spin off clip de Le Matos

mercredi 28 septembre 2016 - Commentaire : 1

Accueil » L’aventure “Turbo Kid” par RKSS. plus “No Tomorrow” le savoureux spin off clip de Le Matos

turbo-kid-poster-number-1

Il y a quelques années un concours de faux Trailers Grindhouse avait été lancé suite au succés du duo de films Planet Terror/Boulevard de la mort initié par Tarantino et Rodriguez.  De ce concours un faux teaser avait marqué le monde entier (enfin celui des geeks), Hobo with a shotgun de Jason Eisner. Ce faux trailers fut ensuite adapté en long métrage au cinéma et fut une réussite totale. La même année 2011 un autre court métrage dans le trip Faux Trailer fit son apparition Turbo Kid  réalisé par le collectif Quebecois RKSS composé d’Anouk Whissell, François Simard and Yoann-Karl Whissel.

turbo-kid-court

Hommage ultra appuyé aux gros bis rital Post apo des 80’s. Jouissif, foutrement bien foutu et fleurant bon une certaine nostalgie vintage est ce concentré de violence et d’humour fit sensation un peu partout et fut sélectionné lors du concours ABC of death (concours destiné à sélectionner les meilleurs courts possibles pour composer une des plus grosses anthologie a sketch de l’horreur).

T

En 2015 le court rebaptisé (pour l’anthologie) T is for Turbo : Turbo Kid ayant fait sensation eu la possibilité s’être transposé au grand écran et sous la forme d’un long métrage tout aussi déjanté que son faux Trailer.

turbokid_-long

Turbo Kid le film est un post apo en VTT sorte de melting pot entre Les Goonies, Mad Max et les Nouveaux Barbares.  Ultra sympathique ce petit film est un véritable tour de force de la part de son trio de réalisateurs. Même si j’ai beaucoup aimé, cette transposition en long métrage souffrait a mon sens par moments d’un léger manque de rythme par rapport à son modèle, elle recelait de bons moments, d’une bonne humeur communicative, de véritables petites trouvailles visuelles, d’une bonne dose de gore et aussi de tendresse et d’un amour pour le cinéma d’un autre temps plus qu’indéniable.

Doté d’un casting sympa où s’illustrait en grand méchant le charismatique et génial Michael Ironside, le jeune Munro Chambers dans le rôle titre, ainsi qu’une jeune actrice québécoise interprétant le second rôle en la personne de l’androïde déjanté Apple. Un androïde féminin, complètement à côté de la plaque mais terriblement attachante et mimi. Vêtue d’un jogging ringos et d’une chevelure rosâtre digne du pire de cette époque bénie. Apple ou plutôt Laurence Leboeuf crevait l’écran.

turbo-kid-apple

Cette actrice prénommée Laurence Leboeuf illuminait de sa présence et de sa fraîcheur le long métrage et volait littéralement la vedette au Turbo Kid en titre. Cette fois, le collectif RKSS frappe une fois de plus avec No Tomorrow – A Turbo Kid Tale

no-tomorrow-poster

Ce court métrage spin off de Turbo Kid centré sur le personnage d’Apple et ce qu’elle a vécu avant.

no-tomorrow-3

Ce court métrage comme le long dont il est tiré, est rythmé par le son Synthwave Electro 80 du groupe Le Matos. C’est un vrai régal de nostalgie et un grand plaisir de retrouver ce personnage si attachante qu’était Apple.

Voila… J’espère je vous aurai donné l’envie de découvrir le travail de ce trio de réals pas comme les autres…

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.