Friday, May 20, 2022

Le Bus de Paul Kirchner : Génial d’absurdité graphique

              Vous aimez l’absurde de Fabcaro mais lire vous fais chier ? Vous aimez le surréalisme, les bus et les chauves à lunettes ? Arrêtez tout ! Vous venez de trouver la BD que vous recommanderez à tous vos amis, collègues, familles, animaux de compagnie, voisins de métro et même les caissières de votre supermarché !

Paul Kirchner

              Paul Kirchner a réalisé des strips dans le magazine américain Heavy Metal (sorte de Métal Hurlant anglophone) de 1979 à 1985. En France vous trouverez cette pépite d’inventivité regroupée en un petit livre aux éditions Tanibis. Suite au succès d’estime mérité, vous pourrez même continuer l’aventure avec un tome 2 sortie en 2013. Je trouve le 2, personnellement, un peu en deçà du 1, mais on ne boude pas moins son plaisir de retrouver le bus dans son état naturel. Voilà pour les infos pratiques.

Paul Kirchner

              Maintenant, je dois vous confesser ma subjectivité. J’aime l’absurde. C’est mon type d’humour favori, et presque une philosophie de vie. La découverte du Bus fut donc pour moi un coup de cœur immédiat. Il fait parti avec Tom Gauld de ces BDs que je ne me lasse jamais de lire et relire. Ils sont de ces auteurs qui voient toujours le verre à moitié plein en toutes circonstances (ce qui fait un bien fou dans le cynisme ambiant vous en conviendrez). Je souris tout au long de la lecture, de la planche la plus simple, à celle que tu relis quatre fois pour comprendre ou pour admirer le génie de l’auteur. Paul Kirchner se joue de nos attentes en exposant l’étendu des possibles impossibles et c’est jouissif ! Ça n’est jamais méchant, c’est toujours tendre, c’est un bisou sur le front après une journée de merde. Alors, prenez le bus ! (hahahah, pardon.)

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.