Canard “à la Normande”

Allez hop, je m’en vais vous faire découvrir une petite recette de derrière les fagots. Et ce en exclusivité, c’est une création originale !

Ca sent bon le terroir, et c’est plutôt facile à réaliser. Commencez par balancer du gros funk dans votre cuisine, du style

Ouvrez-vous une bière, méditez deux minutes à la futilité de votre morne existence, puis attaquez-vous aux oignons, que vous émincerez, aux pommes et aux poires. Epluchez, coupez les fruits en gros cubes ; si vous les faîtes trop petit, les fruits réduiront de trop à la cuisson et se transformeront en purée, à vous de voir.
Dans une grande poêle, faîtes chauffer une belle noix de beurre salé ; pour empêcher qu’il ne brûle, rajoutez une belle lampée d’huile d’olive.

Une fois la poêle chaude, saisissez les oignons émincés, réservez puis saisissez les fruits.

Baissez le feu, ajoutez un peu d’eau, la muscade et la cannelle (pas tout, mais la plus grosse partie) et les oignons. Couvrir et laisser cuire 10 minutes. Découvrez ensuite, laissez cuire à feu moyen jusqu’à absorption complète du liquide présent.

Faîtes en sorte qu’à ce moment-là, votre invitée* arrive. Saluez la, offrez-lui verre et tout ce qu’il faut pour qu’elle se sente à l’aise. Normalement, elle devrait vous lâcher un : « qu’est-ce que ça sent bon ! ». Si non, inquiétez-vous.

Sortez une petite casserole dans laquelle vous ferez chauffer une conséquente rasade de calva. Coupez le son, réclamez le silence (si vous avez un orchestre à domicile, demandez un roulement de tambour) et allumez le calva directement dans la casserole. Faîtes flamber (prenez garde aux cheveux de la demoiselle). Pendant le flambage, saupoudrez de cassonade.
Sortir les fruits **. Mettez la préparation dans des petites cassolettes, recouvrir d’une couche de chapelure sur laquelle vous disposerez une petite noix de beurre (hum, c’est bon le beurre). Placez les cassolettes près du grill du four préalablement chauffé. Attendez que tout cela gratine. Une fois prêtes, réservez les cassolettes.
On passe à la cuisson du canard.
Dans la même poêle, saisir les magrets coupés en pavés de taille assez conséquente (quatre morceaux dans chaque magret). Saisir d’abord le gras, puis le maigre. Baissez le feu (feu moyen).
Quand la cuisson est à votre convenance (j’aime personnellement le canard rosé), éteignez la lumière, sortez une blague grivoise mais de bon goût pour faire croire que vous êtes détente avec ce qui va suivre. Trinquez un coup et disposez- vous à flamber de nouveau. Attention, le gras de canard a été utilisé comme napalm à la belle époque du front de libération de Castelnaudary. Ca s’enflamme très vite et très fort

.

Ensuite, réservez le canard, on passe à la sauce. Il faut faire vite pour ne pas laisser refroidir le canard***. Glacez le fond qui est dans la poêle au calva, coupez le feu sous la poêle. N’oubliez pas cette étape, sinon votre sauce tournera. Rajoutez un quart d’eau pour trois quarts de crème. Un peu de piment d’Espelette, le reste de muscade et de cannelle. Laissez réduire à feu doux. C’est prêt.

Pour le dressage, je suis de la vieille école, je m’en fous. Laissez libre cours à votre créativité débordante.
Ouvrez-vous un petit Pessac, ça marche toujours. Si vous avez l’estomac accroché ou, plus simplement, si vous êtes alcoolique, dînez au calva.
Croyez en mon expérience, cette recette a fait ses preuves ; facile à cuisiner, ce n’est pas très cher et ravira vos papilles en émois.
Bon courage !
Je vous laisse en cuisine et vous souhaite une bonne bouffe, bonne baise.

 

 

*Pour plus de facilité pour votre obligé, je décide unilatéralement qu’il s’agit d’une demoiselle.
**Pour les pommes et les poires, la suite est facultative.
***L’astuce peut être de commencer le dressage sur des assiettes chaudes puis de couvrir pour garder la chaleur ; si vous faîtes cela, gardez à l’esprit que la viande continuera à cuire, ajustez votre cuisson en fonction. Mais cette sauce est rapide à faire, donc pas ce n’est pas vraiment la peine.

Ingrédients (pour 4 personnes)
-4 belles pommes et 4 belles poires.
-2 magrets de canard
-1 bouteille de calva
-Beaucoup d’amour
-2 oignons rouges
-3 cuillères à soupes de muscade, 3 cuillères à soupe de cannelle, 1 cuillère à soupe de piment d’Espelette.
-15 cl de crème fraîche.
-Chapelure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *