Designated survivor / Un président normal

Designated survivor ou l’histoire d’un mec normal qui devient président de la première puissance mondiale

Designated survivor, c’est le mec qui va pas en réunion avec tout le monde au cas ou. C’est le mec qu’on aime bien mais qui sert pas à grand chose. Le mec sympa qui est entré en politique pour faire le bien. Tu vois Franck Underwood et bien c’est l’inverse. Imagine maintenant qu’un attentat dégomme le capitole et tue tout le monde et que tu passes d’une soirée en survêtement à prêter serment. Et bien c’est le postulat de départ de la série.

Designated Survivor
On m’a pas prévenu je regardais la ligue des champions avec une stella

Jack Bauer is back ? Non

Kiefer sutherland est ce mec, Tom Kirkland. A l’opposé de son personnage culte de 24, il devient président et tente de faire le job du mieux qu’il peut. Il est confronté à la politique politicienne, à l’opposition, aux médias, à l’armée qui veut se venger alors que lui, bon il a rien demandé.

C’est toute l’originalité de cette série : Que ferait un mec normal s’il avait le pouvoir. Comment se démerderait-il ? Je vais pas vous répondre, il faut regarder. Je trouve la série assez fraîche dans le concept. On s’attache très vite au président, à sa famille et aux personnages secondaires joués par Maggie Q ou Kall penn. Les thèmes sont abordés différemment.  Evidemment la vie s’écoule avec THE intrigue : Qui est l’auteur de l’attentat ? A qui profite le crime ? On rentre par ailleurs dans l’intimité du pouvoir sans violence toutes les 2 minutes (ouais ça me fait du bien).

La série fait un formidable écho à la défiance actuelle des citoyens face aux politiques. Elle questionne sur notre relation au pouvoir et le « besoin » de pouvoir.

Le trailer donc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.