Tom Misch, Douceur nécessaire

Ecrire un nouvel article était difficile après la vilaine gueule de bois de dimanche soir. Sic(k). Mais puisque la musique est, pour beaucoup, la meilleure des médecines, tournons-nous vers de la douceur, de la douceur, de la douceur (et des frites).

Tom Misch, pour situer, c’est un de ces nombreux artistes dont on entends pas assez parler, qui a commencé en 2014 et dont la notoriété a véritablement percé six ans après, grâce au confinement et des réinterpretations intéressantes de Blake, Solange, Nirvana et Crystal Water.

Multi casquette et instrumentiste, le groove et l’électro soul sont les terrains de prédilection du jeune Anglais. Et les deux singles de juin dernier, en attendant une hypothétique sortie de nouvel album, en témoignent. “Cinnamon curls” est une déclaration d’amour chaude et voluptueuse comme la délicieuse épice tandis que “Insecure” avec son gimmick funky et la voix nude de l’artiste, est une déclaration à la vulnérabilité, cette fois.

Ici, l’insécurité est adorable, loin des inquiétudes sociales. Cela mérite que l’on y attarde ses oreilles; se laisser apaiser et oublier les oeillères et la malveillance de certain.e.s. Sic(k).

De la douceur, il en faudra encore mais vous pouvez compter sur nous pour en distiller ici prochainement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *