J’ai vu Nope, c’était trop bien !!!

Je ne sais si c’est l’envie subite de Kit Kat Ball ou la lecture préalable d’une critique avantageuse qui m’a donné envie mais me voilà au cinéma à 22h parmi une poignée de convives à attendre patiemment le début du film.

nope
Pour tout vous dire, j’ai regoûté aux films à thèmes “horreur/fantastique” très récemment en regardant Midsommar en VO sur Canal. J’avais plus d’envie que d’appréhension. Le pitch avait attisé ma curiosité et j’en suis revenu bluffé. Bluffé parce que l’horreur promise était certes visible mais emballée dans l’histoire, elle passait plutôt crème (pourtant je suis de ceux qui resteront traumatisés à vie par L’Exorciste…).
Et c’est avec la même curiosité que je me rendais ce samedi soir au mega cinema 12 salles de ma banlieue tourangelle.
Critique avantageuse je disais mais surtout un mot, une référence a définitivement scellé ma détermination, “Rencontres du 3ème type”.
En effet, le film parle d’OVNIs dans le huis clos d’un désert californien, aux accents de Far West peuplé de chevaux et de Cow Boys génération Y. Avec des OVNIs qui n’ont pas à première vue la bienveillance de mise chez ceux de Spielberg. Mais oui la filiation avec le chef-d’œuvre est plausible même s’il n’y a pas tout l’argumentaire, le fond historique qui viennent étayer le film originel.

nope
Le réalisateur, Jordan Peele, plus connu visuellement comme acteur que comme réalisateur en est à sa troisième réalisation. Après Get Out, Us, Nope, il continue avec succès dans le genre “horreur/fantastique” et il nous tarde de le voir partir ailleurs mettre ce talent en pratique (SF ? Polar ?). Certains plans sont filmés de telle manière qu’on se sent complices de la scène.
Les acteurs ? Ils prennent de l’ampleur au fur et à mesure que le film avance et deviennent attachants.
Le cadre ? Le désert Californien, vaste, oppressant, sans âme, idéal pour l’intrigue, la gradation du suspense et les plans larges.

Conclusion : un bon moment, des bons coups de speed, une intrigue bien amenée, des personnages attachants je le disais, du mal à comprendre le moment du chimpanzé (un lien pour une suite éventuelle ?), une fin qui laisse un peu sur sa faim (ce sera à vous de juger).
Pour l’heure je programme le visionnage des 2 premiers opus de ce pas.
Allez, je vous abandonne et je vous encourage expressément à aller voir Nope s’il est encore dispo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.