Kate Clover, entre Rockabilly et Punk qui dépote

Kate Clover n’a rien d’une énième potiche blonde californienne et nous le fait savoir.

Après un premier album teinté de New Wave, elle et ses acolytes de scène reviennent avec un son mariant toutes leurs influences (ou presque puisqu’elle a avoué adorer écouter du reggae). Entre Courtney Love, The Clash, Iggy Pop et Madonna, ses inspirations revendiquées, celle qui a fait la première partie des Hives offre dix morceaux vivifiants et possédant chacun une personnalité forte.

“Damage Rock” et “L.A. Prayer” raviront les fans de Surf Rock quand d’autres comme “Like a Domino” et “Blue in June” en feront sûrement remuer plus d’un.e. Et même pour parler de romantisme et de vulnérabilité, dans “No more Romance”, le son reste toujours pétillant, frais et surtout très rock n’roll.

Alors bougez la table et les chaises du salon et remuons gaiement et très fort, Kate nous invite à nous déconnecter.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *