Les OSEES rendent hommage au Punk Old School avec A Foul Form.

Comme à chaque sortie d’un album des OSEES, je suis aux taquets car rarement déçu de la musique proposée par les Californiens.

Formés à San Francisco en 2006 par l’hyperactif et imprévisible John Dwyer (chant, guitare), les OSEES (anciennement THEE OH SEES), groupe Garage Punk, nous proposent avec A Foul Form un disque direct, sans fioriture et soli (une fois n’est pas coutume). Le résultat est excellent, une pure claque de bon Punk primitif à souhait.

On n’a pas le temps de s’ennuyer avec les 22 minutes de l’album et ses 10 titres qui sonnent résolument Underground 80’s (l’album a été enregistré dans le sous-sol de John Dwyer) et revisitent les principales influences Punk et Hardcore des OSEES qui nous rappellent certains groupes cultissimes comme BLACK FLAG, DEAD KENNEDYS, BAD BRAINS ou encore les sous cotés RUDIMENTARY PENI (les OSEES reprennent d’ailleurs Sacrifice sur l’album).

La guitare, incisive, est nourrie avec de la bonne distorsion agrémentée d’une pincée de réverbération, les lignes de basse sont particulièrement tendues et emballantes. Notons la performance vocale de John Dwyer qui n’aurait rien à envier à Henry Rollins de BLACK FLAG ou à Johnny Rotten des SEX PISTOLS. Le disque est carré, pointu, explosif et à la fois simple mais il est surtout catchy !

Véritable ovni dans la discographie aussi riche que variée des OSEES, A Foul Form n’est certainement pas le meilleur album du groupe, mais il a le mérite d’être un hommage vraiment réussi, sincère et respectueux à la musique Punk des 80’s et, naturellement, on se régale.

L’album qui est disponible depuis le 12 août est à écouter sans modération.

Allez, si tu as 5 minutes devant toi, voici 3 titres pour t’ouvrir l’appétit :

  • A Foul Form :

  • Fucking Kill Me

  • Perm Act

PLAY IT LOUD!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.