On écoute Aftershook de Frankie COSMOS

Pour notre plus grand plaisir, en tout cas le mien, Frankie Cosmos nous adresse son second single de l’année, Aftershook, une chanson douce, lo-fi et mélancolique qui vient vous lézarder le cœur.

frankie cosmos

La New Yorkaise creuse son joli sillon tout en délicatesse depuis une dizaine d’années, soit ses dix-huit ans. Elle signe un paquet d’albums auto-produits jusqu »en 2016 puis rejoint l’écurie Sub Pop en 2018, mais ne s’est jamais départie de sa fragilité adolescente et charrie toujours en musique, avec presque timidité, les affres et les fêlures d’ une jeune fille moderne lors de son passage à l’âge adulte. Et quelque chose nous dit que cela n’ira jamais totalement bien. Tant mieux pour nous.

La chanteuse est mal fagotée, le teint blême, mais on s’en fout royal, elle est touchante et généreuse, telle Holden Caulfield elle nous attrape le cœur et on adorerait l’avoir comme pote. Avec ses beaux petits bonbons mélodiques elle nous offre ses peines et ses angoisses, qui sont aussi un peu les nôtres. Cela pourrait être la bande son idéale de la série Girls de Lena Dunham.

Pour l’anecdote, Frankie Cosmos c’est Greta Kline dans le civil et fille du célèbre acteur américain Kevin Kline, vous savez, le personnage complètement fêlé, Otto, dans Un Poisson nommé Wanda.

Le prochain album dont est issu Aftershook s’intitule Inner World peace et sortira le 21 octobre.

Quelques pépites des années passées :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.