« Servant » : une saison 2 au nom du père, du fils et des pas sains d’esprit

La série Servant produite et réalisée par M. Night Shyamalan revient pour hanter vos nuits

Même si nos enfants ont la prodigieuse manie de nous courir sur le haricot, on les adore et rien n’est plus angoissant que de ne plus les entendre. C’est la tragédie qui frappe Dorothy et Sean, un couple cossu de Philadelphie. Pour les accompagner sur le chemin du deuil, les parents remplacent leur nourrisson disparu par une reborn doll, un poupon plus vrai que nature. On est déjà bien sur l’échelle de l’angoisse quand débarque la nouvelle jeune fille au pair, qui va ressusciter le bambin.

La série écrite par Tony Basgallop explore nos peurs (le noir, la perte, la folie …) et montre que nos vœux les plus chers ont toujours un prix, parfois exorbitant. Comme c’est produit par Jason Blum (Paranormal Activity, Insidious), on a notre lot de jump scares et de portes qui claquent. Servant est aussi une exploration tordue de la maternité avec une bonne dose d’humour noir, portée par l’impeccable Lauren Ambrose dans le rôle de Dorothy. Au casting, vous retrouverez également Rupert Grint (Ron de Harry Potter).

servant

Il était une foi

Je suis fan de Shyamalan alors forcément ça m’amuse beaucoup de voir les clins d’oeil, ici à Sixième Sens (on n’oublie jamais vraiment la petite fille qui vomit), là à Split (les voyages dans la psyché d’une enfance ravagée). Shy est en terrain connu : tous ses films se passent à Philadelphie, ou presque. Et pourtant, il sait passer la main à de nouvelles cinéastes, en l’occurrence sa fille Ishana et la française Julia Ducournau. La réalisatrice de Grave emballe les deux premiers épisodes de cette nouvelle saison de main de maître(sse), avec un tour par le body horror (obligé) et un plan final très fincherien qui confirme que, non, on est à l’abri de rien, même dans sa propre maison.

« Servant » est disponible sur Apple TV+. Une saison 3 est déjà annoncée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.