Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Art par

Ma geekothèque idéale / Le cycle de Tschaï par Jack Vance

lundi 15 juin 2015 - Commentaires : 3

Accueil » Ma geekothèque idéale / Le cycle de Tschaï par Jack Vance

Un homme est précipité sur une planète lointaine qui a adressé un signal de détresse à la Terre il y a 200 ans (oui, le voyage spatial, çà prend du temps). Le vaisseau spatial envoyé à la rescousse est détruit dès son arrivée et un seul passager s’en sort.

Notre héros s’appelle Adam Reith. Il est curieux, audacieux, courageux et sociable. Des caractéristiques communes à tous les héros Vanciens (et aussi aux héros Farmeriens aussi, tu verras quand je te parlerai de Philip José Farmer).
Pour parvenir à retourner chez lui, Reith va devoir parcourir la planète et faire connaissance avec chacune des races indigènes qui la peuplent ainsi que de nombreux terriens qui sont arrivés là on ne sait pas trop comment.
Le cycle prend 4 tomes. Aujourd’hui tu peux trouver les 4 histoires dans un seul livre mais à l’époque où Vance l’a écrit, les diktats de l’éditions limitaient les livres à 250 pages. Donc c’est sorti en 4 tome, 1 pour chaque race de la planète. Cette structure donne un rythme au récit mais a contraint Jack Vance a prendre quelques raccourcis dans les dénouements. Les héros se sortent un peu trop facilement de toutes les situations, le livre de Vance est une apologie de l’audace.

ma geekothèque idéale le cycle de tschai de jack vance
J’aime beaucoup cette illustration, on la doit à Sebastien Piquet

L’obsession de Reith, c’est de retourner sur Terre, il parcourt donc la planète à la recherche d’alliés, de finances et de matériaux pour construire un nouveau vaisseau spatial. De nombreuses péripéties viendront contrarier son dessein : un long voyage, des rencontres, des incidents…Ce voyage est l’occasion de découvrir la planète, ainsi que de nouvelles peuplades.

ma geekothèque idéale le cycle de tschai de jack vancema geekothèque idéale le cycle de tschai de jack vance
Le héros a le chic pour se sortir d’une pirouette des situations les plus périlleuses et certaines phases du récit sont un peu bâclées : Vance pose plus de questions qu’il ne livre de réponses.
Il entraine le lecteur dans un voyage sur une planète inconnue, dont il livre une carte très schématique, traverse certaines régions, s’attarde dans d’autres, au gré des envies de ses personnages. Contrairement à d’autres auteurs, Vance n’a pas l’intention de livrer une encyclopédie de Tschaï. C’est un peu frustrant parce qu’on aimerait en savoir plus sur les races, les peuples, les rites etc…mais a contrario, le récit est dynamique et on n’a pas le temps de s’ennuyer.

ma geekothèque idéale le cycle de tschai de jack vancema geekothèque idéale le cycle de tschai de jack vance

L’histoire démontre la supériorité de la race humaine sur les autres races de la planète puisque les hommes, arrachés à leur planète natale, se sont installés partout et se sont adaptés aux différentes zones de peuplement alors que les extra terrestres (Cash, Wankh, Dirdir, Pnume) squattent la planète sans avoir renoncé à leurs rites, leurs modes d’habitation, leurs coutumes…Les hommes qui sont considérés comme des sous-races par les extra terrestres sont finalement les habitants les plus significatifs de la planète.

Un bon cycle qui se lit facilement, on ne s’ennuie pas. On y retrouve la puissance créatrice de Vance qui invente une planète, sa faune, sa flore, ses peuplades humaines et extra-terrestres, leurs rites, leurs coutumes, leur habitat, leur religion…C’est le point fort de l’auteur et ces parties sont excellentes.

ma geekothèque idéale le cycle de tschai de jack vance

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.