Arrêtez de nous saouler avec les podcast

2018, Année du podcast. Le format existe depuis dix ans mais cette année, c’est décidé, tout le monde y va de son podcast. Pour le meilleur et pour le pire. Je vous en présente trois que j’aime bien et qui font ressortir l’affligeante médiocrité de plusieurs autres dont je ne parle pas pour pas me fâcher avec les auteurs

Avez-vous remarqué cette explosion de podcast depuis quelques mois. Je ne sais pas si c’est le succès mérité de La Poudre, Nouvelle Ecole ou Génération XX ou mon article élogieux sur le formidable Metal Bla Bla, mais il ne se passe pas une semaine sans qu’un nouveau podcast voie le jour. Tout le monde en fait, c’est une véritable épidémie. Après les blogueurs, les Youtubeurs, voici les podcasteurs. Les premiers savaient écrire, les seconds ont osé montrer leur gueule : il fallait quand même se sortir un peu les doigts. Avec le podcast, tu peux te dire que c’est plus facile. T’as ni besoin de savoir écrire, ni besoin de montrer ta tronche. Mais le podcast, c’est un peu plus compliqué que cela. Il faut être un bon intervieweur doublé d’un bon narrateur. Il faut aussi construire une trame, un prétexte à ton podcast qui justifie que tu publies des émissions régulièrement. Et c’est là que ça devient dur. Parce que tout comme avec les blogs et les youtubeurs au début, t’as plein de gens qui ont l’impression d’avoir un truc super original à dire et qui font juste de la merde.

Quoi gros, tu veux un nom ? Non j’ai dit qu’on ne disait pas de mal des gens, ici. Et puis vous avez déjà pas beaucoup de temps de cerveau disponible par jour, je ne vais pas vous en faire perdre en vous disant d’aller écouter un truc que je trouve nul juste pour valider que c’est nul ou au contraire me traiter de vieux con réac qui ne comprend rien à rien. Je vais donc plutôt vous présenter trois bons podcast que j’ai découverts récemment et qui méritent une oreille.

  1. Nouvelle Ecole : Celui-là j’en ai déjà parlé et je ne suis pas le seul. C’est animé par un mec qui s’appelle Antonin Archer. Il a 25 ans et il arrête pas de dire qu’il ne sait pas ce qu’il va faire de sa vie, mais en attendant il réalise l’un des meilleurs podcast de la podcastosphère francophone. Pourquoi ? D’abord parce que c’est un intervieweur très doué qui prépare bien ses sujets et sait rebondir sur ce que dit son interlocuteur pour rendre l’échange vivant. Les émissions durent toutes un peu plus d’une heure et on ne s’ennuie jamais. Antonin a décidé d’inviter des gens inspirants et ce pitch ne l’enferme pas dans un contrat trop étroit, ce qui lui permet de recevoir des artistes, des entrepreneurs, des créateurs. J’ai adoré l’avant dernier épisode consacré au nageur français Yannick Agnel.
  2. Vieilles Branches : C’est un podcast récent qui donne la parole à des vieux célèbres. C’est un podcast très bien réalisé, avec un gros boulot de montage : la journaliste qui anime le podcast “chapitre” son interview en faisant des apartés pour expliquer un truc ou annoncer de quoi on va parler. J’en ai écouté 4 d’intérêt variable. Le dernier est consacré à l’avocate Daniele Mérian, et il est vraiment génial. Essentiel pour comprendre les personnes âgées.
  3. The Tim Ferriss Show : Celui-ci n’est ni nouveau, ni français. Il est animé par Tim Ferriss, l’auteur du best seller The Four Hours Week, un livre qui explique qu’il suffit de bosser quatre heures par semaine pour gagner confortablement sa vie. C’est en anglais, donc évidemment, faut un peu comprendre la langue de Shakespeare. Les émissions sont souvent très longues (2 heures et plus), avec un peu de pub au début (mais tu peux faire fast forward pour la sauter). Ensuite, le mec est un super bon intervieweur et il a des invités intéressants, bien que souvent peu ou pas connus en France. Ce podcast est intéressant car il est considéré comme “la base” par beaucoup de bons podcasteurs français. Si tu veux faire un bon podcast, tu peux donc t’inspirer de Tim… conseil d’ami.

podcast

4 commentaires

  • laurent
    laurent

    Parler de Tim Ferriss et de ces 4heures de boulo/semaine, en écoutant des émissions de 2 heures et plus et bien entendu de la pub dans un podcast. toutes les raisons pour lesquelles je n’acouterai jamais son podcast.
    Toutes les raisons pour lesquelles je n’en serais que plus riche intellectuellement et financièrement.

    Répondre
    • Hank
      Hank

      La pub, c’est 5 minutes au début et tu peux la virer. Les podcasteurs français s’y mettent aussi. A moins d’être parrainé par une grosse station de radio, c’est l’un des seuls moyens de monétiser les podcast aujourd’hui. L’autre c’est les cagnottes sur Teepee et Patréon.

      Je suis le premier que ça gave, mais je trouve cela moins insidieux que les placements produit chez les youtubeurs / youtubeuses et les instagrammeurs / instagrammeuses

      Répondre
  • Momo
    Momo

    L’article aurait pu s’appeler : « Les meilleurs podcast de droite ».

    Répondre
    • Hank
      Hank

      AJA

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *