Blame! de Tsutomu Nihei

Je crois n’avoir encore jamais recommandé de mangas. Et c’est bien bourgeois de ma part. Car si j’adore les romans graphiques qui font jolie dans les bibliothèques de bobos, ce n’est pourtant pas mes premiers amours. J’ai d’abord, comme énormément de gens de ma génération, remplis mes étagères de mangas. Et si beaucoup ont encore un regard un peu méprisant sur cette culture, c’est souvent par méconnaissance du sujet, de sa diversité, et aussi par un manque cruel d’intelligence (mais ça, je ne peux rien faire, désolée).

              Je dois la plupart de mes découvertes de bd et autres à mon super libraire chez qui je lapide mon salaire, et je l’en remercie grandement, mais là, il faut rendre à César ce qui appartient à César. Le messi qui apporta à ma connaissance ce chef-d’œuvre qu’est Blame! N’est autre que le Youtubeur ALT236. Dans une super vidéo, qu’il faut absolument que vous regardiez (c’est un ordre !). Maintenant que c’est dit, revenons à nos moutons. Je vous conseille l’achat de l’édition deluxe en grand format de 6 tomes chez Glénat, elle est très soignée (vous pouvez aussi lire les scans, ce n’est pas moi qui vais vous juger). Et il y a aussi un film sur Netflix mais je ne l’ai pas vue, je ne peux donc rien vous dire sur le sujet si ce n’est qu’il existe.

              Je suis sensée vous raconter un peu l’histoire pour vous donnez envie, sauf que c’est dur genre récit cryptique, la tâche est donc ardue. Alors, c’est l’histoire d’un mec (pas vraiment humain) qui parcours une ville, qui s’auto construit, mécanique gigantesque (gargantuesque, titanesque …), pour retrouver un porteur de gènes sains (pourquoi ? Bonne question). Le « héro » ne parle pas, ou peu, une grande partie du récit se fait sans dialogue. Jusqu’à l’arrivée d’une scientifique qui, elle, parle un peu plus (mais pas de ouf non plus). Et c’est là le génie de l’auteur (pardon pour cette phrase pompeuse), l’antagoniste c’est la ville, de par ce fait c’est celle-ci qui nous ai montrée. Sa grandeur, sa froideur, son inhumanité, son inhospitalité. Et surtout son mystère. Et tout ça dans un style cyberpunk unique.

Blame! de Tsutomu Nihei

              Je ne suis pas du tout objective, c’est mon manga préféré, devant Akira, c’est pour vous dire. La lecture de ses six tomes m’a fasciné. J’étais même pressé de prendre mon petit déjeuner le matin pour me plonger dans se monde hostile et incompréhensible (alors que je me lève à 6h20) ! J’ai adoré parcourir cette ville, si vide pourtant, qui ne dévoile son histoire que par bribes et dialogues énigmatiques. Si certain ne vont pas aimer ne pas tout comprendre, j’ai pour ma part pris un plaisir fou à reconstituer ce puzzle auquel il manque des pièces. C’est l’été, vous êtes reposé, c’est le moment idéal pour enfin se mettre à lire Blame! un chef d’œuvre à n’en pas douter.             

2 commentaires

  • Mousssine
    Mousssine

    Cela fait plus de 20 ans que je dis que ce manga est meilleur qu’Akira (ce qui m’a toujours valu des regards ahuris de la part de mes amis), mais c’est la première fois que je l’entend/lis d’une autre personne que moi, et ça me fait chaud au coeur..
    Rien a redire, ce manga est une masterpiece et Nihei un génie (même si ses oeuvres plus récentes sont plus « conventionnelles », elles restent marquées par sa patte si particulière)
    Je conseil le visionnage du film Netflix (la toute première chose que j’ai fait le jour où j’ai eu mon abonnement), très bon animé, techniquement très propre (ce qui est loin d’être le cas des beaucoup d’autres prods animés de la plateforme) et l’histoire est originale, en gros on y retrouve les personnages principaux mais dans des situations différentes du manga (une sorte d’uniBlame parallèle)
    Il existe aussi une minisérie d’animé sorti il y a une quinzaine d’années il me semble, si je me souviens bien c’est 6 épisodes très courts (genre 5 minutes), ultracryptique et génial, j’avais galéré à trouver a l’époque mais je crois me souvenir qu’un DVD UK existait…
    Enfin, je ne peux que conseiller la lecture de Noise qui est une prequelle ainsi que de Biomega qui semble fortement se dérouler dans le même univers (mais je dirai beaucoup plus tôt dans le temps)
    Et je me demande aussi si son dernier manga Aposimz ne se déroule pas à la surface, mais je n’en n’ai pas vraiment de preuve pour le moment..
    Allez je m’arrête là je pourrai en parler des heures, merci d’avoir fait découvrir cette oeuvre magistrale à vos lecteurs, je m’abonne de ce pas à la liste de diffusion pour ne pas manquer le prochain billet de ce blog qui me semble qualitatif (et puis ce nom <3)

    Répondre
    • Os&aN
      Os&aN

      Noise est définitivement sur ma liste d’achat imminent ! Pour le reste, je vais regarder ça de très près, même si je ne m’attend pas à retrouver la claque de Blame, j’ai quand même envie de retrouver cette univers.
      En tous cas, merci beaucoup pour votre commentaire, ça m’a fait très plaisir de vous lire !

      Répondre
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.