On a guinché à Musiques Métisses

Cette année, on était partenaire d’un chouette festival, le Musique Métisses (super lancement)

Au départ, on aurait pu croire que le festival Musiques Métisses allait être un repère de Rasta Blanc fan de Tryo regrettant d’avoir voté Macron au premier tour dans les effluves de leur production maison. Ça c’était un a priori pourri. Parce que comme d’habitude, j’avais tort.

Festival Musiques MŽtisses, Angoulème, 2018

Car oui, la programmation est éclectique, mélangeant des musiques de différents pays et différents genres. Elle mixe l’électro de l’excellent collectif l’Enfant Sauvage avec Femi Kuti, Goran Bregovic, Chinese man et j’en passe. C’est étonnant, foutraque mais surtout une putain  de bonne idée. Au passage, je vous recommande, vraiment Jupiter and Okwess. J’ai adoré leur musique et leur énergie en concert.

Musiques Métisses
Festival Musiques MŽtisses, Angoulème, 2018

Le festival met en lumière tous les arts ou presque. Il assemble, dans un village d’artistes, des expos, de la danse et des rencontres littéraires. Donc tu peux guincher et boire des bières comme dans un vrai festival mais tu peux aussi te cultiver et apprendre des autres. Promouvoir la diversité et l’altérité est une tendance qui se développe (ex le we love green) et c’est une bonne idée.

Même la pluie, le vent, l’orage l’ouragan et j’en passe n’ont pas arrêté les spectateurs. J’ai beaucoup apprécié l’ambiance familiale de l’événement. Des jeunes, des enfants, des parents, des seniors de toutes les couleurs étaient présents dans un joyeux bordel festif et bienveillant. C’est assez rare pour être noté et ça fait du bien tant de bienveillance. Encore plus rare, j’ai aussi apprécié la sécurité qui a empêché le fameux drapeau Breton de passer cette fois-ci.

Merci donc à Musique Métisses pour cette édition sautillante, fraîche et ensoleillée. On se retrouvera l’année prochaine.

musique métisses
Festival Musiques MŽtisses, Angoulème, 2018
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.