On a vu As bestas … (smiley le cri de munch)


Huis clos oppressant avec en toile de fond les montagnes de la Galice, une espèce de Bretagne ibérique sans touristes, rude et besogneuse, As Bestas vous tient en haleine de la première à la dernière minute.

As bestas

Couple équilibré, sûr de ses convictions éco responsables, de partage et de vivre ensemble, Antoine et Olga, joués par Denis Menochet et Marina Foïs, ont quitté la France pour aller vivre de leurs revenus maraîchers au cœur d’une campagne où se mêlent à leur égard, bienveillance et franche hostilité. Refusant l’installation d’éoliennes sur la montagne qui les surplombe va provoquer la colère de leurs proches voisins autochtones, 2 vieux garçons et leur mère, convaincus que les revenus de la construction auraient changé leurs vies. S’ensuit toute la dramatique du film qui va reposer sur cette intrigue, la relation conflictuelle et sa dégradation continue, la lutte vaillante d’Antoine et la force d’Olga …

 

As bestasPourquoi voir ce film ? Pour Marina Foïs, parce qu’elle est convaincante (j’ai cru voir Jeanne Moreau …), pour Denis Menochet, qui nous tient en haleine à chaque apparition, pour le cadre qui glace le sang, pour l’histoire ou s’opposent 2 mondes, l’un rationnel, empreints des leçons à tirer du modernisme libéral, l’autre terre à terre, brut, sans ambiguïtés et pour la première scène, qui plante bien le décor et participe de la morale du film …

« Que vas a hacer Xan ??!! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.