Rencontre avec le studio de jeu indé P&E

Les Barcelonais de P&E (Patrones & Escondites) réinventent le visual novel avec un design soigné et des puzzles corsés à souhait.

Est-ce un livre qui se joue ? Ou un jeu avec des passages narratifs ? Depuis Unmemory, leur première création, Daniel Calabuig et Beatriz Osorio s’éclatent, et nous avec. À l’occasion de la sortie de leur nouveau casse-tête Delete After Reading, j’ai pu me frotter en avant-première aux énigmes du duo de choc.

Explorateurs de la narration, artisans du jeu… Sur leur site officiel, Daniel & Beatriz se prêtent de multiples définitions, comme pour mieux s’adapter à un médium encore jeune et mouvant. Une nouveauté qui en fait toute la saveur, car il y a tant d’aventures encore possibles à raconter, et ce sur tous les formats : mobile, PC, VR… Avec Unmemory, leur studio P&E a cumulé les récompenses : meilleur jeu iPad, jeu mobile de l’année 2020… Comment se réinvente-t-on après un succès ? Et comment on s’adapte à un nouveau public ? Pour ma première interview vidéo-ludique, je suis ravi de vous inviter dans leur monde de « motifs et de cachettes » (une traduction possible de « Patrones y Escondites »).

 

 

AOW : Unmemory était une sorte d’escape game au sein d’un récit interactif. On y suivait un gang de filles dans une ambiance de polar mâtinée de thriller ambiance ’90s. Comment avez-vous trouvé les idées pour votre projet suivant ?

P&E : Delete After Reading est né d’un intérêt inattendu de la part d’écoles et d’éducateurs. À la croisée des jeux et de la littérature, Il y avait pour eux un fort potentiel pour développer des compétences transverses. Avec ses casse-têtes, un jeu comme Unmemory peut aider des élèves et des étudiants à développer toutes sortes de compétences : la déduction, l’observation, la logique mais aussi la pensée latérale et la compréhension en lecture. Nous avons donc travaillé à une histoire plus accessible, qui soit attractive pour un public plus large, y compris les plus jeunes.

La trame narrative et les personnages de Delete After Reading n’ont rien à voir avec Unmemory. Nos références étaient plus proches des Goonies, Stranger Things, Sandman de Neil Gaiman ou Petit Vampire de Joann Sfar.

AOW : C’est très réussi car on se marre bien avec Delete After Reading et son ambiance fantastique. Il y a ces trois gamins fantômes avec leurs super-pouvoirs : Cinco, Nina et Tomate. Et puis c’est assez « méta » car le héros (nous) doit les apprivoiser et vaincre l’horrible Destiny, qui a volé le meilleur jeu vidéo de tous les temps !

P&E : La création de Delete After Reading est un heureux hasard. Mais c’est une histoire qu’on aime autant, si ce n’est plus, que celle d’Unmemory et on espère que le public l’appréciera aussi. On aime particulièrement les jeux qui repoussent un peu les limites du genre, et surtout les jeux narratifs. Parmi nos préférés, il y a Device 6, Kentucky Route Zero [disponible sur Netflix Gaming!], Her Story ou la série des Rusty Lake. On peut dire que Sam Barlow [Immortality] reste une référence, ainsi que les studios Simogo, Inkle ou la fiction interactive en général.

 

 

AOW : Dans Delete After Reading, on fait défiler les chapitres de l’intrigue et on débloque plein de casse-têtes en jouant avec les couleurs ou les sons. À un moment, pour s’échapper d’une prison, on doit taper en rythme comme si on jouait à DDR ! Les messages codés apparaissent en jouant avec le texte de l’histoire, en cliquant, scrollant, surlignant… J’aime bien aussi le design des personnages, un peu à la Gorillaz. Puisqu’on est dans l’exclusivité, pourriez-vous nous donner un aperçu de votre prochain jeu ?

P&E : Pour l’instant, il s’appelle Here et c’est un projet très différent en terme de mécanique de jeu. Celle-ci se base sur le roman graphique éponyme de Richard McGuire sorti en 1989 et qui a révolutionné les possibilités narratives des comics. Son utilisation inventive des cases imbriquées dans d’autres cases permet de juxtaposer le passé, le présent et le futur. C’est un outil remarquable pour représenter visuellement de multiples points de vue au sein d’un même lieu.

Notre intention est d’utiliser cette mécanique narrative pour raconter une histoire différente de celle du comic book. Un « mystère de la chambre close » qui ferait des joueurs de véritables détectives, les impliquant dans une enquête où ils doivent explorer et suivre les indices pour trouver leurs propres solutions.

« Here » de Richard McGuire

Merci. J’ai hâte que le jeu sorte afin que les jeunes et moins jeunes s’amusent avec. Perso j’ai beaucoup aimé et je n’ai (presque) pas eu besoin des indices pour m’en sortir. 

 

Delete After Reading sera disponible d’ici le mois de mars. Unmemory est déjà sur mobile (iOS et Android) et PC (Steam).

Daniel & Beatriz
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *