Netflix and Play / Les meilleurs jeux du géant du streaming

Tu l’ignores peut-être : ton abonnement Netflix te donne accès à des jeux vidéo sur mobile.

Le roi américain de la vidéo en ligne a lancé son Netflix Gaming il y a quelques mois, offrant à ses abonnés un catalogue vidéoludique sympathique mais encore loin d’être velu. Pour y accéder, c’est très simple : directement dans l’application Netflix, tu dois voir en bas de l’interface un menu symbolisé par une petite manette. Tu peux également télécharger chaque jeu indépendamment depuis ton app store : la connexion à ton compte Netflix te sera alors demandée au lancement.

Des jeux d’adresse pour passer le temps (Teeter, Shooting Hoops), quelques jeux de plateau (Card Blast, Dominoes Café) … On est sur du Candy Crush-like, heureusement sans publicités ni achats in-app, mais a priori assez éloigné du contenu innovant auquel on pourrait s’attendre. On passera sur le sympathique jeu de gestion médiéval Townsmen. La stratégie netflixienne semble ici d’attirer le chaland à coup de mécanismes bien connus, mais difficile de l’imaginer rester abonné pour ce menu plutôt accessoire.

This Is a True Story

Avec This is a True Story, on s’approche d’une expérience narrative puisqu’on incarne une jeune africaine partie chercher de l’eau. À travers une série de mini-épreuves (braver la tempête, amadouer une chèvre, éviter des braconniers), l’aventure offre un décor soigné pour un gameplay simpliste. En une heure environ, elle a néanmoins le mérite d’immerger intelligemment dans une épreuve quotidienne hélas partagée par des millions de personnes.

Tudum, c’est plus fort que toi

Fort de ce premier constat, je décide de continuer mes investigations, entre deux parties de The Witcher 3 sur ma Switch. (J’arriverais bien à finir ce jeu un jour, à défaut d’avoir fini la série…sur Netflix bien sûr.) Au vu des têtes d’affiche populaires de la plateforme, il est d’ailleurs étonnant de compter encore si peu de transfuges sur nos consoles, hormis les histoires 8-bit Stranger Things et les cas particuliers Witcher et League of Legends (Arcane) nés sur PC. Je me plais à imaginer de nouveaux crossovers : à quand un jeu de romance Heartstopper ? Un RPG sense8 où l’on combattrait en utilisant chaque compétence de notre cluster ? Une aventure Floor is Lava ? De la cuisine avec Nailed It ? Et le plus évident de tous : un jeu Squid Game (mais mieux que Crab Game, svp).

L’évènement virtuel du mois dernier où Netflix a révélé ses dernières nouveautés gaming.

En réalité, les ponts entre média sont jetés depuis des années chez la marque au N rouge. J’en veux ainsi pour preuve la série phénomène sud-coréenne avec ses « niveaux » enfantins et maléfiques, mais aussi l’épisode interactif « Bandersnatch » de Black Mirror qui en a lancé une ribambelle d’autres (je vous conseille les aventures télécommande à la main « You vs. Wild » de Bear Grylls, mais aussi celles de Baby Boss, Capitaine Superslip ou Carmen Sandiego pour les plus jeunes). Et après ce galop d’essai, il semble qu’on arrive enfin aux choses sérieuses.

Stranger Games

En effet, c’est ce mois-ci que Netflix Gaming voit débarquer Into The Breach, sorti sur PC il y a quelques années et considéré par beaucoup comme un chef-d’œuvre. Il sera donc accessible gratos via la plateforme, dans une version dite « améliorée » mais sûrement bridée pour nos petits écrans mobiles. Et juste après arrivera Immortality, le nouveau Sam Barlow (Her Story, Telling Lies) dont les péripéties énigmatiques offrent des horizons narratifs prometteurs.

Dès lors, on imagine le même niveau de maestria ludique infuser les séries Netflix à venir : Resident Evil qu’on ne présente plus et qui débarque le 14 juillet, Junji Ito Maniac : Japanese Tales of the Macabre adaptée des mangas d’effroi dont on vous avait parlé… Et comme le disait Charles, à quand une série sur la création et la chute de Prizee, à l’image de WeCrashed pour WeWork ou Super Pumped pour Uber ? Ou un docu-fiction sur les pionnier⸱e⸱s du jeu made in France qui offraient un contenu incroyablement libre et adulte pour l’époque ? En attendant, on se rabattra sur le sympathique documentaire High Score.

Pour se démarquer d’Apple TV+ et d’Amazon Prime Video qui ont un avantage technologique historique, Netflix ferait bien de se lâcher, larguer les amarres du casual gaming et proposer de plus en plus d’aventures décoiffantes. En tout cas, moi je suis prêt. Bel été et bons jeux à tous.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.