The Social Dilemma / L’abus de scroll est dangereux pour la santé !

Joliment traduit par Derrière nos écrans de fumée, ce docu-fiction décrypte notre addiction aux écrans.

Je me souviens bien quand j’ai écrit mon premier email. On était à l’aube de l’an 2000, et c’était sur feu Caramail. Une pensée me traversa alors l’esprit : « C’est génial ! Et c’est gratuit ? »

7 ans plus tard, Facebook débarque pile quand je termine mes études. C’était une plateforme bon enfant, l’occasion de retrouver des potes perdus de vue et s’envoyer des bières virtuelles. La même année, l’iPhone envahit nos vies et ouvre la voie à une fusion machiavélique : ton réseau dans ta poche.

Tout ça pour dire que j’ai la chance d’avoir du recul : le souvenir d’une époque où l’on n’était pas diverti non stop, où l’on pouvait profiter d’un moment sans se demander immédiatement s’il est instagrammable. Ce n’est pas la moindre des qualités de ce documentaire : il nous met dans la peau des plus jeunes pour qui l’existence est aussi (surtout ?) en ligne.

Être ou ne pas être (connecté)

Si certaines situations de fiction sonnent comme un sous-Black Mirror, les nombreuses interventions des ex-ingénieurs de la Silicon Valley sont glaçantes de vérité. Nous vivons dans un monde où un arbre, une baleine et maintenant notre attention sont monétisés, et valent plus en étant morts/désactivés que vivants. La folie capitaliste a embrouillé notre vision du monde à un point tel que nous sommes devenus les dindons de notre propre farce. Et quand on se dit que ça ne peut pas être pire, la réalité nous rattrape pour nous en coller une.

Et toi, comment tu gères ? Le docu propose quelques actions simples que je complète ici. Balance les tiennes en commentaire.

  • Coupe les notifications. Toutes. Si vraiment elles te manquent, essaie de les remettre mais sans son, ni vibration.
  • Quand tu consultes tes applis, garde un oeil sur l’heure et essaie de te fixer un créneau.
  • Le soir, on éteint tout avant d’aller se coucher et on n’emmène rien dans la chambre. On fait du sexe à la place.
  • Nos enfants/neveux/cousins n’ont rien à faire sur les réseaux avant le lycée (16 ans).
  • Nous sommes plus que des bits (0 ou 1) : évite les oppositions binaires et sois sceptique.

Enfin, continue de consulter ton blog préféré : chaque article y est cueilli et composé à la main avec soin, par une équipe d’humains qui t’aime.

The Social Dilemma (Derrière nos écrans de fumée) est disponible sur Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.