La pépite du jour c’est Animal Collective et Strung With Everything

Chaque nouveau son d’Animal Collective est à célébrer, voici donc l’occasion de faire la fête dans le respect des gestes barrière avec Strung with Everything

Après Prester John, Animal collective me régale encore avec Strung with Everything. J’ai toujours aimé la folie qui sort des mélodies du groupe et c’est encore et toujours le cas aujourd’hui. On dirait des paillettes de notes lancées dans nos oreilles. Il s’en dégage un côté enfantin et joyeux, un psychédélisme malicieux en quelque sorte.

C’est certes expérimental et on pourrait croire au premier abord à une lubricité de musicien intellectuel sous drogue. Mais ça n’est pas exactement ça (même s’ils ont pris de la drogue). C’est juste des mecs un peu fou qui font de la musique un peu folle pour s’amuser (j’espère qu’ils ont arrêté la drogue, ce n’est pas bon pour la santé). Ils ont fait des albums ensemble ou en solo ou dans d’autres groupes, une BO de jeux vidéo, ils vont partout ou leur folie créatrice les mène. Et cette folie, elle fait du bien, elle est satisfaisante. Enfin, c’est ce que ça me fait depuis la sortie du magnifique Merriweather Post Pavilion. Et vous ?

C’est donc extrait de Time Skiffs leur prochain album qui sort le 4 février via Domino. Le clip en papier découpé a été réalisé par Abigail Portner qui fait aussi les décors des tournées du groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.