Le secret de « The Girl From Ipanema »

Vous pensiez écouter un tube de « musique d’ascenseur » ? Détrompez-vous !

On l’a tous déjà entendu, voire siffloté. Cet air lascif et entêtant figure dans bon nombre de scènes de films, la plus ancienne étant probablement celle des Blues Brothers.

Composée en 1962 par Antônio Carlos Jobim sur des paroles de Vinícius de Moraes, A Garota de Ipanema (La Fille d’Ipanema) est popularisée l’année d’après par João Gilberto qui y ajoute un passage en anglais interprété par sa femme Astrud. La mélodie fait le tour du monde et remporte même le Grammy Award de l’enregistrement de l’année 1965.

Reprise à l’infini, on dit que c’est la deuxième chanson la plus enregistrée au monde, juste après Yesterday des Beatles. Cet emblème de la bossa nova est en réalité plus complexe et reflète un combat d’appropriation culturelle. La version que nous connaissons (telle que la chante ici Sinatra) n’est pas dans la tonalité initiale. Le pont anormalement long est un vrai moment de poésie introspective, quand on fait attention aux paroles. Tout est très bien expliqué dans la vidéo ci-dessous (en anglais).

Merci à l’excellente chaîne YouTube d’Adam Neely pour cette découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.