Les pépites de Cannes #4

« Cannes, troisième jour » (à prononcer avec la voix d’Alain Chabat)

Bon, en fait on attaque déjà la deuxième semaine du Festival, mais comment ne pas rendre hommage à La Cité de la Peur. Voici 5 découvertes cannoises pas du tout nulles :

cannes 2022

Hunt (Lee Jung-jae, Séance de Minuit)

Pendant que le monde entier découvrait Squid Game, son acteur principal (Lee Jung-jae) réalisait ce film d’espionnage dont il est également la vedette. L’action se déroule en Corée du Sud dans les années 80 : suite à l’assassinat du président Park, deux agents vont tout faire pour démasquer un infiltré nord-coréen. La bande-annonce envoie du bois.


War Pony (Riley Keough & Gina Gammell, Un Certain Regard)

Vous avez sûrement vue la co-réalisatrice Riley Keough en actrice dans Mad Max : Fury Road ou Under the Silver Lake. Pour l’anecdote, elle est la petite-fille d’Elvis Presley, dont le biopic est présenté à Cannes cette semaine ! Son premier film suit les destins entremêlés de deux jeunes garçons Lakotas vivant dans la réserve amérindienne de Pine Ridge, et qui tentent de tracer leur propre voie vers l’âge adulte.


Sous les figues (Erige Sehiri, Quinzaine des Réalisateurs)

La réalisatrice tunisienne a produit plusieurs documentaires et créé le média indépendant Inkyfada (qui a d’ailleurs une super plateforme de podcasts). Voici son premier long-métrage de fiction : il est écrit avec Ghalya Lacroix, la scénariste d’Abdellatif Kechiche. Au milieu des arbres, des jeunes femmes et hommes qui travaillent à la récolte d’été développent de nouveaux sentiments, flirtent, essaient de se comprendre, trouvent – et fuient – des liens plus profonds. C’est l’un des rares films du Festival à avoir déjà une date de sortie mais bon, c’est loin le 8 mars 2023…


The Pizzagate Massacre (John Valley, Marché du Film)

Un journaliste amateur et un membre du « Alt-right » font équipe pour révéler l’horrible vérité qui se cache derrière des rumeurs impliquant des cultes sexuels, une pizzeria et, bien sûr, des hommes-lézards. Oui, le « Pizzagate » est une théorie conspirationniste qui a réellement existé en 2016, en pleine fin de campagne des élections présidentielles américaines.


Emmanuelle (Audrey Diwan)

On n’arrête pas Léa Seydoux. Alors qu’elle présente deux films à Cannes, dont le David Cronenberg en Compétition, la voici annoncée dans une nouvelle adaptation d’Emmanuelle qui, le saviez-vous, est au départ un roman d’Emmanuelle Arsan publié sous pseudonyme en 1959. On attend maintenant la version d’Audrey Diwan (L’évènement), 50 ans après le film original qui avait réuni 9 millions de spectateurs !

C’est tout pour aujourd’hui, à bientôt pour de nouvelles aventures ! Et merci pour vos messages, ça fait plaisir. Si tu veux consulter les autres pépites du festival 2022, c’est par ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.